voyages.forumotion.com


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Alsace

Aller en bas 
AuteurMessage
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: L'Alsace   Ven 15 Sep - 21:24

je vais vous faire découvrir ma région qui est l'Alsace et comme je suis de Strasbourg, je vous metterai aussi des photos que j'ai prise moi même :héhé:

L'Alsace (allemand : Das Elsass, alsacien : s'Elsass) est une région française qui regroupe deux départements : le Bas-Rhin au nord et le Haut-Rhin au sud. Son chef-lieu est Strasbourg, qui est aussi sa plus grande ville, suivie par Mulhouse (sous-préfecture du Haut-Rhin), et Colmar, préfecture du Haut-Rhin.
C'est également une région historique qui comprenait en outre l'actuel Territoire de Belfort.

L'Alsace couvre une surface de 8 280 km² (190 km de long sur 50 km de large soit 1,5% de la superficie de la France), ce qui en fait la plus petite des régions administratives de France métropolitaine. Elle s'étend du sud au nord le long du Rhin qui la borde à l'est. Elle est limitée au nord par la rivière Lauter, où commence le Palatinat allemand, et à l'est par le Rhin, à la droite duquel s'étend le Bade-Wurtemberg, au sud par la Suisse, au sud-ouest par la région Franche-Comté et à l'ouest par la région Lorraine.
Son espace est découpé en plusieurs ensembles de relief :
à l'est la plaine d'Alsace (qui, avec le Pays de Bade allemand forme le Fossé rhénan) drainée par l'Ill et consacrée à la grande culture céréalière ; la forêt y occupe encore des espaces importants (forêt de Haguenau au nord et celle de la Hardt au sud) ;
à l'ouest dominent les Vosges ou le massif vosgien entaillées de larges vallées des affluents de l'Ill ; ici ce sont les pâturages d'altitude (Hautes Chaumes) qui alternent avec la forêt ; le Grand Ballon 1424 m (ex ballon de Guebwiller) est le point culminant d'Alsace, il est situé dans le Haut-Rhin ;
les collines sous-vosgiennes font le lien entre les deux ensembles. Ce piémont vosgien est occupé par le vignoble alsacien.
Le Sundgau, région de colline au Sud de Mulhouse.
Le Jura alsacien à l'extrême-sud de la région.

Climat
Le climat alsacien est « semi-continental d'abri ». Les vents d'ouest subissent un forçage orographique sur le versant occidental des Vosges, frappé de pluies orographiques. L'air se retrouve donc déchargé en eau, plus sec, quand l'air a franchi la barrière vosgienne : c'est l'effet de fœhn, auquel est soumis l'Alsace.
Conséquence : l'hiver y est froid et sec, l'été chaud et il y a peu de précipitations. Colmar bénéficie d'un micro-climat ensoleillé et sec : c'est la deuxième ville la plus sèche de France (après Perpignan) avec 550 mm de précipitations par an ce qui en fait un environnement idéal pour la culture de la vigne et pour le vin d'Alsace. Sa nappe phréatique importante lui évite toutefois les conséquences d'éventuelles sécheresses.
Pour plus de détails statistiques, voir les articles Climat du Bas-Rhin et Climat du Haut-Rhin.

Géologie
Carte topographique de l'AlsaceL'Alsace est la partie de la plaine du Rhin située à gauche de ses rives. C'est un fossé d'effondrement, appelé aussi rift ou graben, d'âge Oligocène, associé à ses épaulements latéraux : les Vosges et la Forêt Noire. Le massif du Jura, formé par glissement (induit par la surrection alpine) de la couverture mésozoïque sur les formations triasiques ("couches savon") recoupe la région de Belfort.
Le fossé rhénan s'est donc effondré durant le tertiaire , en conséquence la région a été plusieurs fois envahie par la mer, ce qui explique une sédimentation variée : marne, calcaire, sel gemme, marbre. De plus, au quaternaire, des dépôts éoliens de lœss ont lieu.
Les Vosges sont constitués au nord par du grès (plateau lorrain) et au sud par du granite ; ce sont des structures hercyniennes exhumées lors des soulèvements latéraux conjoints à l'effondrement du rift.
Le Jura, soulevé plus tardivement (au Miocène) est constitué de calcaires et de marnes d'âge le plus souvent jurassique, donc beaucoup plus anciens que les formations de la plaine alluviale du Rhin.
La structure tectonique du sous-sol (plaque d'effondrement) explique une certaine activité sismique.
Des gisements de pétrole ont été exploités au nord (à Pechelbronn, près de Niederbronn, l'un des premiers gisements au monde à être exploité, en 1740), ainsi que des gisements de potasse datant de l'oligocène près de Mulhouse. Des mines d'argent ont également été exploitées jusqu'au début de XXe siècle près de Sainte-Marie-aux-Mines.
Enfin, le fort géotherme, conséquence de la remontée mantellique qui eut lieu à l'aplomb du rift, permet une exploitation géothermique expérimentale à Soultz-sous-Forêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 21:27

Histoire
Article détaillé : Histoire de l'Alsace
À la différence de ses provinces et régions voisines, l'Alsace n'a jamais connu de période d'unité et d'autonomie politique combinées. Longtemps caractérisée par un morcellement politique important, la région fut principalement sous l'autorité plus ou moins théorique du Saint Empire romain germanique de 962, date de sa création jusqu'en 1648, puis de la France, après son annexion progressive au XVIIe siècle.

Quelques repères:
12 av JC: Création du Camp fortifié romain d'Argentoratum, naissance de la ville de Strasbourg.
842 : les Serments de Strasbourg, prononcés par Charles le Chauve et Louis le Germanique contre leur frère aîné Lothaire divisent le Royaume de Charlemagne en trois. L'Alsace fait partie de la Lotharingie.
962 : l'Alsace fait partie du Saint Empire.
1354 : Fondation de la Décapole, ligue de dix villes libres d'Alsace.
1386 (9 juillet) : Bataille de Sempach
1648 : Suite au traité de Westphalie le royaume de France annexe une partie de l'Alsace (principalement le sud de l'Alsace).
1681 : la ville libre impériale de Strasbourg est assiégée par les troupes du roi de France et doit se rendre.
1790 : l'Alsace est partagée entre les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.
1798: La République libre de Mulhouse, alliée à la Confédération Suisse doit capituler devant un blocus économique mené par la France. La ville devient à son tour française.
1871 (18 avril) : Obligation scolaire en Alsace
1871 : par le traité de Francfort, l'Empire allemand annexe l'Alsace, sauf les environs de Belfort, ainsi qu'une partie de la Lorraine.
1872 (28 avril) : un rescrit impérial institue l'université allemande de Strasbourg.
1911 (31 mai) : adoption de la Constitution d'Alsace-Lorraine.
1915 : les combats autour de l'éperon rocheux du Hartmannswillerkopf (aussi appelé le vieil Armand) à 17 km de Mulhouse devenu monument national.
1919 : L'Alsace redevient française, suite à la ratification du traité de Versailles.
1940-1944 : pendant l'occupation nazie, l'Alsace est annexée de fait au Reich.
1944 (novembre) : les troupes françaises du général Leclerc libèrent Strasbourg le 23 novembre, celles du général de Lattre de Tassigny libèrent Mulhouse le 21 novembre tandis que les Américains tentent de repousser plus au Nord la contre-offensive allemande (dite Opération Nordwind).

Population
L'Alsace est une région recouverte en grande partie par les aires urbaines de Strasbourg, Mulhouse, Colmar et influencée aussi par les grandes villes étrangères proches, comme Bâle (Suisse), Fribourg-en-Brisgau et Karlsruhe (Allemagne), ce qui fait d'elle une région à forte densité de population (excepté au nord-ouest du Bas-Rhin et sur les sommets vosgiens). La population s'élève à 1 794 000 habitants fin 2004. Elle s'élevait à 1 734 145 habitants en 1999. Terre d'humanisme, l'Alsace a facilité les rencontres de peuples. La population a régulièrement augmenté au cours du temps (sauf pendant les périodes de guerre) à la fois par excédent naturel et par excédent migratoire. Cette augmentation s'est même accélérée à la fin du XXe siècle. Avec une densité de 209 habitants par kilomètre carré, l'Alsace est la troisième région la plus densément peuplée de la France métropolitaine.
L'INSEE estime que la population alsacienne va augmenter de 12,9% à 19,5% de 1999 à 2030 et atteindre les 2 millions d'habitants.
Les bassins de population et d'activité (emplois, commerces, services, transports, études, divertissements etc.) sont concentrés autour des agglomérations de Strasbourg et de Mulhouse, qui étendent de plus en plus leurs zones d'influence respectives

Culture
Article détaillé : Culture de l'Alsace
Excepté dans quelques communes jouxtant le Territoire de Belfort et le pays welche, ainsi les vallées de la Weiss (Orbey) et de la Liepvrette (Sainte-Marie aux Mines) dans le massif des Vosges (traditionnellement de parlers "oil" lorrains), en Alsace Bossue ou autour de Wissembourg (où la pratique du francique rhénan quoique en déclin reste avérée), une partie de la population parle encore aujourd'hui couramment la langue locale, l'alsacien, dialecte alémanique. L'alsacien fait quelques emprunts lexicaux au français et a été longtemps la langue maternelle de la plupart des habitants. Le français est cependant l'unique langue officielle en vigueur. Le haut allemand (Hochdeutsch), utilisé comme langue écrite depuis le XVIème siècle, fut la seule langue officielle de 1871 à 1918 et de 1940 à 1944. Durant la période de 1871 à 1918, la langue française restait enseignée dans les enclaves romanes (situées au fond de quatre hautes vallées des Vosges et dans les villages francophones de l'actuel département de la Moselle).
Depuis 1992, il existe dans le but de préserver l'alsacien, ensemble de dialectes surtout parlés et moins souvent écrits (avec une orthographe variable choisie par l'auteur, dans sa variante locale), des sections bilingues paritaires en Alsace où l'enseignement est dispensé pour moitié en français et pour moitié en allemand Hochdeutsch (ayant l'avantage d'avoir une orthographe fixe et une forte présence dans les médias écrits ou audiovisuels). À l'heure actuelle, elles concernent environt 5% des élèves. Au lycée, les élèves peuvent passer l'abibac. L'alsacien peut y être parlé en maternelle et peut être enseigné ou parlé en primaire. Cependant l'écrit est en allemand, considérant que celui-ci est la version écrite commune de l'ensemble des dialectes alsaciens.
Des pièces de théâtre en alsacien sont encore représentées.
On pourra consulter également la liste établissant la correspondance des toponymies alsaciennes en français et en allemand.
L'Alsace possède une forte identité culturelle, à la fois française et germanique (elle a longtemps été l'objet de revendications territoriales de la part de l'Allemagne et de la France).
En fait, c'est ce que démontre le géographe Paul Vidal de la Blache dans La France de l'Est, l'adhésion de la population alsacienne à la France a été scellée sur une base plus politique que culturelle. Il y eut d'abord Louis XIV, avec sa justice royale qui prenait souvent parti pour les paysans dans leurs conflits avec les seigneurs ; mais c'est surtout le célèbre écriteau placé sur le pont du Rhin, à Strasbourg, le 14 juillet 1791, pour la fête de la Fédération, Ici commence le pays de la Liberté, qui symbolise l'adhésion de l'Alsace à la communauté nationale. Ce n'est pas un hasard si l'Alsace fournit beaucoup d'officiers à la France sous la Révolution (Kleber, Kellermann) ; il est notable que Frédéric Bartholdi, le créateur de la statue de la liberté, était alsacien de Colmar.
Cette particularité politique alsacienne a évidemment des corollaires culturels : l'Alsace fut un pays de commerçants, d'artisans, de bourgeois indépendants qui soutinrent la Révolution et les Républiques. Des villes comme Mulhouse et Belfort furent particulièrement marquées par ce trait. La résistance de Belfort, qui ne fut pas annexé par les Prussiens, n'est pas étrangère à cette considération.
De même, les structures agraires alsaciennes - du moins avant l'avènement de l'agriculture productiviste - avec des parcelles laniérées par de multiples héritages, ne dépassant souvent pas un hectare, reflétaient fortement l'attachement à la petite propriété individuelle. Le parcellaire foncier tranchait ainsi puissamment avec celui de la rive droite du Rhin, caractérisé par un openfield où la discipline collective perdura longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 21:30

Gastronomie
La cuisine alsacienne, fortement imprégnée des traditions culinaires germaniques, est riche en spécificités locales, marquées par une dominante d'utilisation du porc sous diverses formes. Parmi les plats traditionnels d'Alsace peuvent être cités le baeckeoffe, la tarte flambée, la choucroute, le schiffala ou les fleischschnackas. Le sud de l'Alsace, appelé le Sundgau, se caractérise par un plat traditionnel à base de poisson : la carpe frite. Notons enfin que l'un des mets les plus raffinés d'Alsace est le foie gras d'oie puisqu'elle en produit depuis le XVIIe siècle.
Des desserts traditionnels : kouglof, tarte au fromage blanc.
Les festivités de fin d'année, moment fort dans la culture alsacienne, sont l'occasion de la production d'une grande variété de biscuits et petits gâteaux, appelé brédalas, ainsi que de pain d'épice, offert aux enfants à partir de la Saint Nicolas, le 6 décembre.
Région viticole, l'Alsace produit principalement du vin blanc, grâce aux vignes du piémont vosgien. Le vignoble d'Alsace est ainsi à l'origine du Riesling, du Gewürztraminer, du Pinot gris (anciennement Tokay, puis Tokay Pinot gris), du Pinot blanc, du Sylvaner, du Muscat d'Alsace, du Klevener et du Crémant d'Alsace, mais également des vins rouges ou rosés tel le Pinot noir ou encore le Rouge d'Ottrot. L'Edelzwicker est un des rares vins d'assemblage alsacien.
L'Alsace est également la première région productrice de bière en France, grâce notamment aux brasseries implantées dans l'agglomération strasbourgeoise, dont Kronenbourg, Schützenberger (en cours de liquidation judiciaire) et Fischer, et à l'ouest de celle-ci (Meteor, la seule grande brasserie indépendante d'Alsace, Karlsbräu), qui profitent de la culture du houblon dans le Kochersberg et dans le nord de la plaine d'Alsace. De nombreuses micro-brasseries sont aussi créées à la fin du XXe siècle et au début du XXIe en Alsace, comme celles d'Uberach et de Scharrachbergheim
Le schnaps est également une production traditionnelle de la région, en déclin cependant depuis la raréfaction des bouilleurs de cru et la baisse de la consommation d'alcools forts traditionnels. Il semble connaître un nouvel entrain avec l'apparition de distilleries artisanales reconnues, du nord au sud de l'Alsace.
Le Melfor est un autre particularisme gastronomique régional. Il s'agit d'un vinaigre d'alcool aromatisé au miel et aux plantes utilisé comme condiment pour assaisonner salades et crudités. Conçu par la société Higy, à Mulhouse, il n'a longtemps pas dépassé les frontières de l'Alsace-Moselle.
Enfin, l'Alsace est une importante région productrice de jus de fruits — Cidou, Rea — et d'eaux minérales ou de source — Carola, Wattwiller, Celtic.

Construction
L'habitat traditionnel de la plaine alsacienne est constitué de maisons construites avec des murs en colombage et torchis et des toitures en tuiles plates. Colombage et torchis se rencontrent, certes, dans d'autres maisons de France, mais leur abondance particulière en Alsace est due à plusieurs raisons :
1°) La proximité des Vosges rendait le bois bon marché et facile à trouver.
2°) Du fait du risque sismique le bois était plus adapté que la pierre car, plus souple, il résistait mieux.
3°) Dans les périodes de guerre et d'invasion les villages étaient souvent incendiés, ce qui entraînait l'effondrement des étages supérieurs. C'est pourquoi on avait pris l'habitude de bâtir en pierre les rez-de-chaussée sur lesquels on reconstruisait le haut en colombages une fois la tourmente passée. C'est ce qui explique que certaines communes se soient relevées si vite dès que la paix était revenue.
La Maison Kammerzell (XVe siècle) qui se situe à Strasbourg est l’un des plus importants édifices à colombage de la villeCependant les colombages apparents aggravaient les risques d'incendie, c'est pourquoi, à partir du XIXe siècle on a commencé à les recouvrir de crépi. Ce n'est qu'à une époque récente qu'on a commencé à les dégager ; plus récemment encore les Beaux-Arts ont exigé, pour accorder une subvention, que le crépi restant ne fût pas peint en blanc, comme on s'était mis à le faire, mais dans des couleurs variées, afin de revenir à l'usage plus ancien. Les habitants ont suivi, plus pour des raisons financières que par conviction. En tout cas on est aujourd'hui frappé par la différence entre les villages alsaciens, maintenant badigeonnés, et les villages badois qui leur font face et où le blanc règne toujours en maître.

Source des extraits : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alsace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 21:34

Et voila mes photos de Strasbourg prise en août de cette année

La place Kléber... et vous pouvez apercevoir la cathédrale à droite sur la 1 ère photo


La place Gutenberg (l'inventeur de l'imprimerie... et oui c'était à Strasbourg que il l'a inventé :) )


Et voila "la vieille dame"... c'est à dire la Cathédrale de Strasbourg.


Voila l'intérieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 21:39

Le pont St Martin, c'est à coté de la petite France ca.


Et la petite France.... avec sa maison des tanneurs donc la c'est celle de Strasbourg et pas de Colmar )


L'écusson de Strasbourg que j'ai trouvé sur internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
krissy
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 29
Age : 49
Localisation : namur belgique
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 21:48

merci ann de nous faire partager tes belles photos personnelles :clap:

Je sens que je vais m'inviter chez toi un de ses 4 :d


:rebelle:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 22:03

toi et l'admin avaient eu la chance de les voir ailleur mais je voulais aussi les mettre ici pour faire découvrir la région à tous les voyageurs qui passe par ici....

Notre région est très touristique et on sais accueillir les gens.... :d

par contre si vous n'aimez pas le froid... ne venez pas en hiver... on a défois du moins 15 degrès la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
Admin
Paulo
Paulo
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 43
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 22:05

clair ! mais bon... différence entre la belgique et l'alsace au niveau température... jsuis pas certain qu'il y en ait beaucoup !

y'en a juste sur les boissons... en alsace le vin blanc, en belgique la bibine :héhé:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyages.forum-actif.net
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 22:07

L'accent aussi... hopla... yoooo :clap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
Admin
Paulo
Paulo
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 43
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 22:40

tiens... l'info du jour sur la "vieille dame" de Strasbourg

Orange.fr / AFP a écrit:
Le chantier de la cathédrale de Strasbourg repart avec 500.000 euros



Le chantier de la cathédrale de Strasbourg, interrompu faute de crédits, va prochainement reprendre grâce à une dotation publique de 500.000 euros pour 2006, une décision saluée par les élus alsaciens qui conservent néanmoins quelques motifs d'inquiétude.

Philippe Richert (UMP), vice-président du Sénat et président du Conseil général du Bas-Rhin, s'est félicité vendredi des annonces faites la veille à Amiens par le Premier ministre sur la préservation du patrimoine. La poursuite du chantier du prestigieux édifice gothique de grès rose de Strasbourg devrait notamment être assurée en 2007 par l'octroi d'un crédit de 2,5 millions d'euros.

En ce qui concerne les mesures qui vont bénéficier à quelque 300 chantiers nationaux, il s'est déclaré particulièrement satisfait sur trois points: le rattrapage des crédits sur 2006 grâce à un déblocage immédiat de 24 M EUR, la mise à niveau annuelle de la dotation et la pérennisation d'une dotation annuelle de 70 M EUR.

Le maire de Strasbourg Fabienne Keller (UMP) et le président de la Communauté urbaine de Strasbourg Robert Grossmann (UMP) ont également salué le geste de l'Etat mais exprimé leur inquiétude à l'égard du "désengagement récent de l'Etat propriétaire". La dernière tranche de travaux pilotés par l'Etat sur les contreforts Nord de la cathédrale avait été suspendue en 2006 par manque de crédits publics.

Si les retards persistent, "ils introduisent le risque à moyen terme de dégradations irréversibles ou imposant des investissements encore plus lourds sur la cathédrale", écrivent les deux édiles.

L'Etat, rappellent-ils, a investi 4,445 M EUR dans la restauration de la flèche et de l'octogone de la Haute Tour de la cathédrale au cours de la période 2000-2005, mais n'a réalisé aucune opération d'entretien sur l'édifice. Dans le même temps, la ville a apporté 4,389 M EUR pour le premier chantier et 500.000 € pour l'entretien.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyages.forum-actif.net
Ann67
Very Important Passenger
Very Important Passenger
avatar

Féminin Nombre de messages : 100
Age : 43
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Alsace   Ven 15 Sep - 22:54

dire que j'ai entendue que ils avaient le projet un peu fou de contruire la 2 ème tour à notre cathédrale....
je crosi que ce n'est pas pour demain la veille mdr

Maintenant j'ai compris pourquoi ils avaient laisser l'échafaudage ah la la....
de toute façon, les monuments public doivent toujours être restauré... ou alors il faut les mettre sous verre et sans air.... grrrrr :protest:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nice-world-forum.forumactif.org/
thanhnguyen23



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: L'Alsace   Mer 2 Juin - 10:57

belles photos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Alsace   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Alsace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une claire 08 en Alsace...
» ALSACE-LORRAINE Comptez-vous... à lire avant de poster
» producteurs ou expo en Alsace
» maisons en paille interdites en Alsace?
» Alsace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
voyages.forumotion.com :: France :: Nord Est :: Culture-
Sauter vers: